ORIGIN early 17th cent.: via French from Italian gazzetta, originally gazeta de la novità (because the news-sheet sold for a gazeta, a Venetian coin of small value)


Tuesday, March 27, 2018

2018 ALA Batchelder Award


Image result for the murderer's ape book

Bravo to Delacorte Press for this year's ALA Mildred L. Batchelder awarded for The Murderer's Ape, written and illustrated by Jakob Wegelius, translated from the Swedish by Peter Graves.

It's the story of a sea captain wrongly convicted of murder. The twist is that a gorilla named Sally Jones – who can read, write, and understand humans – is the one who embarks on a lengthy adventure to clear the captain's name. After all, they do work together. Sally writes on a typewriter, narrating the story of the journal she kept from Portugal to India and back again.

2018 Honor Books :
Charlesbridge for Malala: Activist for Girls' Education, written by Raphaële Frier, illustrated by Aurélia Fronty, and translated from the French by Julie Cormier.

Image result for malala activist for girls’ education

Eerdmans Books for Young Readers, for When a Wolf Is Hungry, written by Christine Naumann-Villemin, illustrated by Kris di Giacomo, translated from the French by EBYR.

Image result for WHen a wolf is hungry

Elsewhere Editions for You Can't Be Too Careful, written and illustrated by Roger Mello, translated from the Portuguese by Daniel Hahn.

Image result for you can't be too careful book



Thursday, January 26, 2017

A Children's Picture Book About Death Wins Batchelder Award

“Cry, Heart, But Never Break” is the 2017 winner for American Library Association Mildred L. Batchelder Award*. Originally published in Danish in 2001 as “Græd blot hjerte,” the book was written by Glenn Ringtved, illustrated by Charolotte Pardi. It was translated into English by Robert Moulthrop and published by Enchanted Lion Books.
Translation of books into English for the American market is always an arduous adventure, the United States traditionally being slow to bring world literature to readers here, so the courage of those who made this happen should not be overlooked. Read translator Robert Moulthrop's narrative of "How a Danish book for children about death comes to be published in the U.S."
Bravo to Glenn Ringtved for his story.
Bravo to Charlotte Pardi for her illustrations.
Bravo to Robert Moulthrop for his wonderful translation.
Bravo to Claudia Bedrick of Enchanted Lion Books for having the vision and the courage to publish it!
Congratulations to all involved. 
==============================
*The Mildred L. Batchelder Award goes to an outstanding children’s book originally published in a language other than English in a country other than the United States, and subsequently translated into English for publication in the United States. 

Tuesday, December 15, 2015

Retour à Montreuil !

C'est avec un énorme plaisir que je suis retournée au Salon de Littérature et de Presse Jeunesse à Montreuil cette année. Cela faisait cinq ans que je n'y avais pas mis les pieds. En quittant le salon lundi soir dernier, je me suis dit : Ce n'est pas tous les cinq ans qu'il faut y aller, c'est bien tous les ans, tellement les rencontres que j'ai pu faire étaient riches et satisfaisantes. Ce qui avait suscité ma venue, c'était l'invitation à la fête de l'anniversaire des dix ans des Éditions Talents Hauts, une maison d'édition qui ne cesse d'innover et de grandir et pour laquelle j'ai une affection toute particulière. Mais les occupations et les obligations quotidiennes de ce côté de l'Atlantique me faisaient hésiter. C'est après les attentats du 13 novembre que je me suis enfin décidée à y aller, car j'avais tout simplement envie de retrouver tous ceux et celles que j'aime là-bas, de me sentir à leurs côtés, solidaire. À partir de ce moment-là, aucun raisonnement ne pouvait m'empêcher de partir. Et j'en reviens ravie.

Beaucoup de belles découvertes dont je ne mentionnerai qu'un échantillon :
Le nouveau livre d'Elisabeth Brami et de Fred L, Le Zizi des mots (Talents Hauts, 2015) ;
La rencontre avec Sylvie Deshors, auteure hors-pari, dont j'ai lu le livre L'école du tonnerre (Rue du monde, 2015) dans l'avion de retour ;
Sébastien Pelon, illustrateur et graphiste qui m'a dédicacé un livre alors qu'il avait fini de signer, Le loup et l'agneau (Père Castor, 2015) :
Sans parler de François Place dont j'ai longtemps admiré le travail et qui m'a signé La fille des batailles (Casterman, 2007) :
Et il y avait aussi des retrouvailles avec d'autres auteurs et des illustrateurs dont une de mes préférées : Sylvie Serprix, saon dernier ouvrage, Phototoutou (La Palissade, 2015) est un délice…
…ainsi que la toujours tonique et étonnante Susie Morgenstern dont le dernier ouvrage autobiographique est une merveille : Jacques a dit (Bayard, 2015).
Et aussi, la rencontre avec l'équipe de Mijade Éditions pour qui je travaille depuis 2012 comme traductrice d'albums, du français vers l'anglais, pour les aider à se préparer pour les foires de Bologne et de Francfort. C'était une vraie joie de voir plein de livres que j'avais traduits - en vrai - alors que jusque-là, je ne les avais vu qu'en pdf sur mon écran d'ordinateur. En exemple, le pétillant Charlie, de Quentin Gréban (Mijade, 2015) :

Il y aurait encore plein de choses à dire (par exemple, comme Paris est toujours là, belle, fière, et digne malgré l'énorme traumatise vécu à peine 15 jours avant le salon) mais j'ai du pain sur la planche, re-motivée pour continuer à écrire en français malgré mon isolement géographique. Alors, au boulot. Merci à tous ceux et celles que j'ai rencontrés et qui m'ont inspirés.
Aller à Montreuil ? Quelle bonne idée : j'en reviens pleine d'espoir.

Wednesday, June 17, 2015

L'Hermione est arrivée !

Quel plaisir de pouvoir enfin monter à bord l'Hermione, hier, dans le port d'Annapolis. Déjà, j'avais vu la belle frigate quelques jours plus tôt à Alexandria, en Virginie, où j'ai rencontré Francis Latreille, photographe et membre fondateur, ainsi qu'Alexis Renault-Sablonière, descendant direct du Marquis de La Fayette, tous deux membres de l'équipage de l'Hermione. Mais ce n'est qu'après un weekend passé en présence d'historiens venus à Mount Vernon des quatre coins du monde pour étudier la participation française et européenne en faveur de l'indépendance américaine que je me suis rendue dans la capitale du Maryland où l'Hermione devait faire escale. Là, grâce à Stephen McLeod de Mount Vernon, j'ai pu avoir accès pour une visite, et malgré la grosse chaleur, ce fut une journée splendide. J'ai été particulièrement émue lors du dépôt de gerbe au monument aux morts des soldats français à St. John's College.
Quelle belle aventure, ce symbole de l'aide que la France a apportée à la jeune nation. C'est un beau renouvellement de l'amitié franco-américaine.... nous en avions bien besoin.

Quelques photos de moments inoubliables.

À Alexandria, avec des soldats du régiments de la Virginie

Vive la France !

Le crieur d'Alexandria

François, photographe de l'Hermione, avec John Xavier

Le Comte de Rochambeau au Square La Fayette

Nathalie de Gouberville, descendante directe de Rochambeau,  au Square La Fayette

Pierre de Chérisy et Stephen McLeod, de Mount Vernon

Deux membres de l'équipage

Trois marins du 21e siècle 

Heureuse à bord de l'Hermione

Luc-André et Jeanne, deux membres de l'équipage

Un acteur jouant le rôle du Marquis de La Fayette et Alexis Renault-Sablonière, descendant direct du Marquis !

Le commandant de l'Hermione, Yann Cariou (à dr.) et son officier

Thursday, April 23, 2015

International Day of the Book



Come out this Sunday to Howard Avenue in Historic Old Town Kensington to the International Day of the Book. There will be live music, author readings, open mic, activities for children and adults, storytellers… and books galore! Local authors, book artists, publishers, booksellers, and literary groups will be present.

I'll be at the "Bonjour Mama" table with three other local DC area French-language authors, Lucas Salomon, Bernadette LeDoux-Brodsky, and Melissa Kerley. Many thanks to Jennifer Fulton for hosting us. 

Hope to see you there, rain or shine!

Friday, January 9, 2015

Je suis Charlie



Liberty is at the very heart of what France and the French stand for. And that liberté was violently and brutally attacked on Tuesday when terrorists murdered twelve French citizens at the offices of Charlie Hebdo, a French satirical magazine whose cartoons and opinions pieces have spared no one since the early 1990s. As expressed by Sarah Diligenti-Pickup, the Executive Director of Washington DC's Alliance Française, Charlie Hebdo's cartoonists and writers do their work "because they put freedom first and foremost… Charlie Hebdo is and always will be a monument of French Culture."

Upon learning of such atrocities, one loses hope. Such acts are not only senseless but barbaric, evil, and an affront to what civilized nations and peoples hold most dear. In America, we have political cartoonists who dare to mock the injustices of this world, but to my knowledge nothing comes close to France's Charlie Hebdo: its irreverence, its daring, its scorn, its ridicule… and its bravery in the face of threats from fundamentalists and thugs.

In her letter to the members of Washington DC's Alliance Française, Sarah quoted (in French) an excerpt of Paul Valery's poem Liberté, written in 1942. I offer here my translation of that excerpt.

In my schoolchild notebooks
On my desk and on trees
In the sand in the snow
I write your name

On all the pages read 
On all the blank pages 
Stone blood paper or ash
I write your name

And by the power of a word
I begin my life again
I was born to know you
To name you

Liberty.

from Paul Valery's poem, Liberté, Les Éditions de Minuit


This illustration gives me hope:

"Break one, thousand will rise," by Lucille Cler

Those demonstrating all over the world are hopeful, too.

A scene from Union Square in New York City, Wednesday night.

Finally, 87-year old Uderzo pays tribute to Charlie Hebdo.

 Uderzo et Astérix, profondément révoltés


Monday, October 20, 2014

Hervé Tullet à Washington

C'était quand-même magique, le passage d'Hervé Tullet à Washington ! En tournée aux États-Unis organisée par sa maison d'édition américaine Chronicle Books pour promouvoir son dernier livre « Couleurs » ("Mix It Up!" en anglais), Hervé est arrivé dans un premier temps à San Francisco et Los Angeles pour ensuite traverser le territoire et atterrir à Washington. En quittant Washington, il devait finir en beauté à la Brooklyn Public Library et puis au Guggenheim Museum à Manhattan…


Ici, dans la capitale, il a d'abord régalé les enfants et leurs parents à la vénérable Bibliothèque du congrès ; plus tard, nous l'avons fêté à une soirée amicale francophone à la maison ; pour finir, son passage coup de vent washingtonien l'a fait débouler le lendemain sur l'école primaire « French International School » où il a fait peindre les enfants et les a réjoui avec la lecture de ses livres. Elodie la bibliothécaire avait tout préparé pour que les enfants aient toute liberté pour s'amuser et découvrir ce qui se passe lorsqu'ils ont un pinceau à la main, des pots de peinture devant eux, et d'énormes feuilles blanches par terre ! Hervé a également pris le temps de signer une grande quantité de livres apportés par notre librairie locale francophile, Politics and Prose, qui a fourni les versions anglophones et francophones de ses œuvres.

L'artiste partage son intuition, donne des instructions simples.
Tout commence par un point…
…pour créer des tableaux de toute beauté
Les outils de la création artistique…
L'artiste contemple les travaux.
Du génie ? Oui, très certainement, car ce qu'il fait réjouit le coeur de tous les enfants… qu'ils soient petits ou grands. Et puis, trois ans sur la liste New York Times best-sellers albums pour enfants : c'est pas mal.

Petit mot de la fin : Hervé était accompagné de Lara Starr de Chronicle Books, une cheftaine de l'organisation, et de Christopher Franceschelli de Handprint Books, celui qui en premier a repéré le livre d'Hervé il y a quelques années à Bologne. Christopher est également le traducteur (en anglais) de « Un livre » (Press Here) et de « Couleurs » (Mix It Up!), et c'est un travail de traduction que je trouve plus que parfait. En particulier, sa traduction en anglais des titres des livres d'Hervé capte parfaitement leur esprit dynamique et correspond à la façon des américains d'aborder la vie, car il a transformé ces titres en phrases imperatives, commandant presque à un enfant à ouvrir ce livre et à rentrer en piste ! Aucune ambiguïté possible : Have Fun! Press Here. Mix It Up! 
Encore un coup de génie ! Bravo, Christopher !

Un invité très sympa
qui m'a laissé un souvenir de son passage…

We hope to see Hervé back in DC very soon… ;-D